J. Cole – ATM

cole-800x600

J’ai su que J. Cole serait un artiste différent et important de notre ère à l’époque où il a sorti son morceau Who DAT!? Tout de suite, j’ai été happé par le sens du verbe du gars et son attitude totalement à l’inverse des rappeurs qui partageaient avec lui la couverture des Fresh Talent de l’année du magazine XXL.

Aujourd’hui, J. Cole nous revient avec un nouvel album KOD déjà disponible partout, mais aussi un premier extrait officiel « ATM » qui fait référence aux fameux distributeurs de liquidités, argent, pez, flouse, devise aux USA.

Dans cette chanson, Cole, dépeint notre grand amour pour l’argent. L’importance que nous donnons à cet outil. D’ailleurs, tout au long de la chanson il dit « Can’t take it when you die, but you can’t live without it« .

À ceux qui voudraient lui dire que c’est facile pour lui de pointer du doigt ce fléau alors qu’il est riche, Cole débute son premier couplet en disant « I know that it’s difficult, I’m stacking this paper it’s sort of habitual« .

En clair, il est conscient que son discours peut paraître hypocrite, mais cela ne l’empêche pas d’aborder ce sujet et il le fait très bien. Personnellement, je suis ravi de voir qu’il y a encore des artistes rap qui abordent des vrais sujets dans leurs chansons.

Merde, j’ai l’impression d’être un de ces vieux qui se la jouent puriste mdr…

J’adore aussi le clip qui est rempli d’humour et me fait penser aux vidéos de Busta Rhymes de l’époque.

j-cole-kod-tracklisting

Pour conclure, je ne peux m’empêcher de souligner le fait que j’ai l’impression qu’aujourd’hui, les rôles ont changé. Les rappeurs US qui ont toujours été les premiers à jouer la carte capitaliste, money, bitch and power adressent des messages à leurs fans.

Tandis que les rappeurs FR se la jouent traficanté, l’argent à tout prix, j’écoule des tonnes et des tonnes, je tue et une fois que j’ai l’argent, je vais pecho ta meuf qui va aussi ramener ses copines parce que je suis plein d’argent et de Philippe.